The Lying Truth

« Les apparences sont trompeuses. Rien n'est vraiment ce qu'il semble être. »
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une fin de nuit étoilée [Amber]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 23 Jan - 4:38

La question sembla perturber Sinéad. Etait-ce parce qu’il venait de se rendre compte qu’il devait, en effet, se rendre en cours demain matin ? Qu’il devrait se lever plus tôt que prévu pour pouvoir repasser à la maison, se changer, récupérer ses affaires et…

- Non...

Amber pencha la tête sur le côté, sceptique. Son invité avait tout l’air de mentir… Elle fronça légèrement des sourcils, pas pour paraître sévère, non, mais parce que ça l’inquiétait. Il n’allait quand même pas sécher parce qu’il dormait exceptionnellement chez elle ? C’était plus important qu’il y aille. La jeune femme se jura qu’elle l’obligerait à se lever demain matin, quitte à l’accompagner jusqu’à son Ecole. En plus, cela lui permettrait de savoir dans quel établissement il étudiait… Absurde. A quoi cela lui servirait-il ? Elle ne viendrait de toute manière pas le chercher. Qu’allaient penser ses amis ? Et pour un peu qu’elle croise un membre de sa famille ? Non, elle devait rester loin de tout cela. Leur soirée était quelque chose d’exceptionnel et ça n’irait pas plus loin, c’est tout. Elle redeviendrait la bibliothécaire discrète d’antan et lui un simple lecteur entre quelques heures de cours mal placées. Ils se diraient peut-être bonjour de temps à autre, prendraient des nouvelles, mais rien de plus.

- Je n'ai pas cours le samedi matin. Et comme tu n'as pas répondu, je suppose que tu ne travailles pas.

Sans s’autoriser à l’admettre, cela la soulagea. Non-seulement ça signifiait qu’il ne mentait pas, mais mieux encore, cela voulait dire qu’ils pouvaient passer plus de temps ensemble. Amber sentit son échine se dresser ; encore un de ces signaux d’alerte qu’elle refusait d’écouter en présence de Sinéad. Son cœur se mit à battre un peu plus lourdement. Elle se sentait à la fois excitée et… Inquiète. Le signal d’alerte, oui. Il ne fallait pas qu’elle lui confie trop rapidement sa confiance, en toute naïveté.

- Ce qui implique qu'on ne se couche pas tout de suite. Et donc que l'on doit bien faire quelque chose !

« Oui, faire quelque chose… Mais quoi ? » La question l’angoissait. Elle ne devait pas lui laisser choisir l’activité, au risque qu’il ne découvre quelque chose à son propos, mais elle n’avait rien à lui proposer non-plus. Peut-être avait-elle un jeu de cartes ou sur plateau qui trainait quelque part dans ses tiroirs… Ils pouvaient aussi regarder un film ? Le problème, dans les deux cas, c’était que Sinéad ne s’empêcherait pas de lui poser des questions à son propos, et elle le savait. A moins que… Non, c’était trop risqué. Jouer sa véritable identité à un jeu de cartes ? Et si elle perdait ?

Les mains de Sin’ sur ses épaules l’obligèrent à relever ses yeux qu’elle avait baissés sans même s’en être rendu compte. Pourquoi faisait-il… Eh eh eh, pourquoi approchait-il comme ça ? Stop ! Le corbeau sentit son visage s’échauffer, et de nouveau, le contact avec son invité ne la laissa pas indifférente. Quelle était cette sensation ?... Et pourquoi semblait-elle si forte ? S’enivrant involontairement – ou non – de cela, elle ne chercha pas à le repousser, et au contraire, son éloignement la laissa pantoise. Elle aurait voulu qu’il reste là encore quelques secondes, pour goûter à sa chaleur et à sa puissance protectrice, mais… « Ressaisis-toi un peu », s’ordonna-t-elle en reprenant vie tandis que Sinéad s’éloignait gaiement vers le salon. Elle s’obligea à se mouvoir dans le couloir, à sa suite, mais l’extinction des lumières du salon l’interpella. Que préparait-il ?... Amsbesis plissa les yeux, méfiante. Le connaissant, c’était encore l’une de ses blagues tordues… Il allait à coup sûr vouloir l’effrayer ou quelque chose du genre. Un sourire naquit sur ses lèvres : malheureusement pour lui, elle avait une longueur d’avance à ce jeu-là, d’autant plus qu’elle connaissait mieux son salon que son invité… Ce qui était logique.

Elle se fit plus légère, rendant ses pas presque inaudibles. Comme autrefois à la chasse, elle calculait le moindre de ses mouvements, les réalisait plus lentement pour faire le moins de bruit possible et surtout, pour les maîtriser à la perfection. Selon elle, Sinéad était contre l’un des deux murs de l’entrée : la cachette la plus mauvaise qui puisse exister. Son sourire s’élargit, énigmatique. Il lui avait donné envie de jouer. Le corbeau chercha dans ses poches, mais elle n’avait rien. Elle devrait donc faire avec ses propres moyens… Elle se glissa silencieusement dans le salon, consciente que le jeune homme allait surgir d’un instant à l’autre. Tournant vivement la tête à gauche, puis à droite, elle le repéra alors qu’il se jetait devant elle.

- BWAAAH !

Elle profita de l’éclairage tout à coup vif de la lampe pour disparaître de la vue de Sinéad, se hissant rapidement sur le côté, puis se jeta derrière la table basse avant de disparaître derrière le canapé. Il avait probablement vu son déplacement, mais le meilleur moyen de créer de la confusion chez l’adversaire, quand on était repéré, c’était de rester en mouvement. La lampe de poche était pour lui plus une faiblesse qu’un avantage : il se concentrerait uniquement sur la zone éclairée, et pas sur le reste du salon pourtant grand. Amber attendit qu’il se déplace pour en faire de même, jouant de sa mobilité et profitant du mobilier du salon pour en faire des obstacles ou des cachettes. Dans le noir, seuls ses deux yeux ambrés brillaient, attentifs… Un prédateur en attente de l’opportunité pour sauter sur sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 23 Jan - 12:57

Il était certain qu'elle était là. Au moment où il avait surgit, elle l'était. Seulement maintenant...
Sinéad baissa sa lampe. La lumière l'avait un peu ébloui. Il éclaira en direction du sol.

Il était absolument sûr qu'elle n'avait pas été effrayée, il avait même cru apercevoir un sourire sur son visage au moment où il était sorti de l'ombre. Alors où était-elle ?.. Elle s'était cachée ? Elle voulait lui rendre la pareille ? Non, ça c'est ce qu'elle pensait faire. Sinéad finit par sourire. Ses yeux s'habituait de nouveau à l'obscurité.

Le jeune homme pointa sa lampe torche vers le canapé. Si elle s'était cachée quelque part, c'était sûrement là. Alors il s'approcha, attentif au moindre bruit. Lui ne cherchait pas à être silencieux. De toute façon avec la lumière de la lampe, elle devait savoir clairement où il était... Où il était...

- Alors comme ça on se cache ? 

Sinéad sourit davantage. Il devait se servir de cet avantage pour l'attraper. Lui faire croire qu'il était quelque part alors qu'il n'y était pas, lui laisser penser qu'elle avait une occasion de le surprendre, attendre qu'elle se rapproche et agir à ce moment là ! Seulement, pour mettre en place ce plan diabolique, il lui fallait deux choses. Déjà savoir comment lui faire croire qu'il était à un endroit alors qu'il était ailleurs. Et, ce qui en découlait, savoir où elle était elle, ou plutôt savoir si elle pouvait le voir d'où elle était.

Pour le premier, ce n'était pas très dur. Il suffisait de poser la lampe derrière un meuble ou un canapé. Mais pour le second... La trouver dans le noir.. Alors qu'elle avait l'avantage du terrain. Il fallait l'éblouir. … Mais oui bien sûr ! Il suffisait de rallumer la lumière de la pièce. S'il l'allumait, la ré éteignait... Ça suffirait à l'éblouir ou à lui faire fermer les yeux. Sinéad se dirigea donc vers interrupteur et, après un dernier regard circulaire dans la pièce, accompagné du halo de sa lampe, alluma le courant.

A sa grande surprise, aucune lumière ne s'alluma. Rien. Même pas un petit arc lumineux comme si l'ampoule venait de casser. Amber avait donc coupé le courant ? Quand ? Comment ? Quand il avait éteint la lumière avant qu'elle ne revienne de la salle de bain ? Impossible. Elle n'aurait pas eu le temps. En plus, dans les immeubles, le disjoncteur était situé au sous sol, et pas dans les appartements privés.  Le regard de Sinéad passa hasardeusement son regard par la fenêtre. Quelque chose clochait. L'immeuble d'en face.

Toutes les lumières... Ou plutôt aucune lumière. Oui c'était ça. Il n'y avait plus aucune lumière allumé nulle part. Une coupure de courant ! Quelle coïncidence. Ça faisait bien des années qu'il n'en avait pas vu... Il eut une pensée pour les bougies qu'ils allumaient avec sa mère lorsque ça arrivait. Mais pour l'instant, ça n'arrangeait pas du tout ses affaires.

- On dirait bien que le jeu continue. 

Sinéad dirigea sa lampe d'un geste circulaire dans la pièce. Puisqu'il était contre le mur, elle ne pouvait être que face à lui. Par conséquent, en éclairant de cette façon, il était certain de l'obliger à détourner les yeux de lui. Sa seconde condition était remplie. Il n'avait plus qu'à disparaître.. Et à mettre en œuvre la petite amélioration de son plan.

Il attrapa la bobine de fil qu'il avait aperçu auparavant dans le tiroir. Il noua la corde autour de la lampe, gardant le faisceau lumineux dirigé vers la pièce. De cette façon, il était impossible qu'elle voit ce qu'il fabriquait. Une fois la corde serrée, il s'accroupit derrière le meuble le plus proche, posa la lampe au sol, le façon à ne laisser visible que le faisceau lumineux dirigé vers le canapé en face.

- Allez, je sais que t'es cachée là. Je vois ta main qui dépasse. 

Évidemment il n'avait rien vu du tout, c'était juste de façon à attirer son attention, et à faire entendre une dernière fois sa voix près de la lampe. Plus silencieux qu'il ne l'eut jamais été, Sinéad recula à quatre patte, étendant son fil attaché à la lampe. Il allait dans la direction opposée à celle ci. Une fois avoir atteint une cachette un peu plus loin, il tira légèrement le fil pour faire bouger le faisceau de la lampe. Ainsi elle croirait qu'il était bel et bien caché là. Et qu'il regardait le canapé. Si elle était discrète dans le noir, elle chercherait à le contourner pour le prendre à revers. Et c'était justement là qu'il l'attendrait, puisqu'il avait la meilleure place possible pour la voir arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Sam 1 Fév - 6:35

La jeune femme, toujours accroupie derrière le canapé, les deux mains posées à plat sur le sol, observait avec attention le halo lumineux formé par la lampe de torche que portait Sinéad. S’il la gardait, elle était certaine qu’elle allait gagner ce petit jeu improvisé… Cette simple pensée fit naître un sourire sur son visage. Tout à coup, elle vit que le faisceau se dirigeait vers elle, et elle se jeta brusquement de l’autre côté, contrainte à faire un peu de bruit.

- Alors comme ça on se cache ?

Elle eut envie de lui répondre mais elle se retint, se mordant simplement la lèvre pour s’interdire de prononcer quoi que ce soit. Bien sûr qu’elle se cachait, c’était logique. Il n’avait pas besoin d’avoir confirmation… A son grand étonnement, il ne vint pas vérifier autour du sofa, mais sembla s’éloigner. Sa silhouette se dirigeait vers la sortie du salon. Pourquoi ?... La lumière ! C’était de la triche ! Elle s’apprêtait à se hisser sous la table, déjà à quatre pattes, mais lorsque Sinéad appuya sur l’interrupteur, rien ne se passa. Bah ?... Amber s’immobilisa un instant, ne comprenant pas. Elle fonctionnait encore il y a 5 minutes, même pas ! Son regard suivit alors celui du jeune homme qui regardait par la fenêtre : il faisait nuit noire. Amusant… Le courant avait décidé de lâcher à ce moment précis. A croire qu’il voulait aider le corbeau…

- On dirait bien que le jeu continue.

Amsbesis opta pour rester derrière le canapé. Tant qu’il n’approchait pas, c’était une cachette sûre. Le halo lumineux, de nouveau, se déplaça rapidement de part et d’autre de la pièce. Il la cherchait encore… Pourtant, elle n’était pas si bien dissimulée que ça ! Se penchant légèrement sur le côté, elle observa la silhouette du jeune homme qui se déplaçait à son opposé. Que fabriquait-il ?... Haussant un sourcil, elle garda ses yeux ambrés posé sur son dos. Elle ne parvenait pas à voir ce qu’il faisait, mais elle était certaine qu’il concoctait quelque chose. Il fallait donc qu’elle redouble de méfiance… Finalement, Sinéad s’accroupit près d’un meuble. Quoi ? C’était ça, sa cachette ? Il avait perdu, c’était certain. Le sourire d’Amber s’élargit.

- Allez, je sais que t'es cachée là. Je vois ta main qui dépasse.

Elle se figea avant de baisser la tête vers sa main posée à même le sol, qu’elle retira vivement, et se plaqua contre le canapé. Zut !... Il avait plus de ressources qu’elle ne l’avait pensé. Amb’ osa de nouveau un regard vers la lampe torche, et quelque chose la perturba : la silhouette de Sin’ était trop loin de la source de lumière pour la tenir… A moins d’avoir un bras élastique, ce n’était pas possible… Il avait disparu derrière un meuble. C’était un piège. Forte de ses expériences de volatile, elle savait que le meilleur moyen d’attraper une cible était de ne jamais trop s’en approcher, ni même de la perdre de vue… Ce pourquoi elle resta immobile, attendant qu’il fasse lui-même le « premier pas ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mar 4 Fév - 15:21

Rien. Absolument aucune réaction. Alors que faisait-elle ? N'avait-elle pas l'intention de lui sauter dessus ? Qu'attendait-elle ?.. Ça signifiait soit qu'elle attendait sa chance... Soit qu'elle savait que c'était un piège. Et dans ce cas c'était encore plus gênant, parce que ça voulait aussi dire qu'elle pouvait l'avoir. Sinéad regarda autour de lui.

Non il était impossible qu'elle l'attende à proximité... Sinon il aurait pu la voir. Elle n'était quand même pas si petite ! Discrètement, Sinéad s'éloigna davantage de la lampe pour changer de cachette. Il tendit la ficelle qu'il enroula contre le pied du meuble. Cette ficelle était un peu son fil d'Ariane dans l'obscurité. Elle lui permettrait de pouvoir à la fois attirer la lampe à lui, mais aussi faire diversion en bougeant autre chose que la lampe. Souriant dans son coin, il se demandait quelle tête ferait Amber quand elle verrait la moitié des meubles de la pièce bouger lorsqu'il tirera sur ce fil.

Silencieusement, Sin' se déplaça de meuble en meuble, sans d'ailleurs percevoir aucun signe de la présence d'Amber. Elle n'avait pourtant pas pu s'envoler ? A moins d'avoir changé de pièce ? Être partie dans le couloir ? Non impossible. Il l'aurait vue. … … Mais voilà ! C'était ça le plan génial dont il avait besoin ! Sinéad tira d'un coup sa ficelle pour faire bouger de quelques centimètres la série de meuble et produire un vacarme significatif dans le silence total qui régnait jusqu'alors. Si ça avait l'effet escompté, ça divertirait assez Amber pour qu'il puisse faire ce qu'il voulait : Quitter le salon. A quatre pattes et en vitesse, il profita du roulement de la lampe sur le sol, et que le faisceau éclaire le coté opposé au sien, pour se jeter dans le couloir. Maintenant il n'avait plus qu'à faire aucun bruit.

S'avançant tout aussi silencieusement dans le couloir, il entendait quand même son cœur battre dans sa poitrine et son souffle, bien que discret. C'était sûrement dû à l'effort, pourtant minime, qu'il avait produit en bougeant les meubles, et à sa fuite silencieuse mais néanmoins sportive. A présent, il n'avait plus qu'à choisir une porte pour trouver une pièce où se cacher. Il choisit une qu'il ne connaissait pas. La cuisine et la salle de bain n'étant pas adaptée à ses besoins en terme d'embuscade ou de résistance à un siège !

En ouvrant la porte, il eut la mauvaise surprise de l'entendre grincer. Si elle ne l'avait pas vu fuir, il était certain qu'elle l'avait entendu. Sinéad se dépêcha d'entrer et de fermer la porte derrière lui.

-Clac.-

Il s'appuya dos à la porte quelques secondes. Même s'il n'avait pas regardé directement la lampe, la luminosité qu'elle avait procuré à la pièce avait suffit à le déshabituer à l'obscurité totale. Il ne voyait absolument pas où il se trouvait. Impossible d'identifier la pièce ou encore moins une cachette. Une chose était sûre, il devait s'éloigner de derrière la porte, car elle allait sûrement finir par venir le chercher. Avec un peu de chance, si elle tardait en pensant à un piège, ses yeux auraient le temps de s'accoutumer à la pénombre ambiante. Et dans ce cas il aurait retrouver son avantage. Sauf si elle venait avec la lampe... Ce qui était aussi possible.

A tâtons, Sinéad s'aventura dans la pièce. Il remarqua que le sol était doux, davantage que le parquet du salon. De la moquette sûrement ? Il fut couper de ses pensées quand sa main heurta un meuble. Heureusement qu'il avançait lentement, sinon sa main aurait souffert de son empressement. C'était une sorte de paroi... Mais pas un mur, ça ressemblait davantage à du bois. Probablement un meuble ? En s'approchant un peu plus et en tâtonnant, il reconnu la texture moelleuse d'une couverture et d'un matelas. C'était un lit ! Alors il devait être dans une chambre. La chambre d'ami ? Ou peut-être sa chambre ? A la fois c'était une cachette idéale et à la fois ça le gênait si c'était sa chambre. Comment le prendrait-elle s'il y rentrait comme ça et qu'en plus il s'y cachait ?
De toute façon il n'avait plus le choix. Maintenant qu'il était entré.. Il ne pouvait plus faire demi tour. Sinéad se cacha sous le lit. Elle arriverait d'une seconde à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Ven 21 Fév - 6:39

Immobile depuis plusieurs bonnes minutes, Amber fixait toujours la silhouette de Sinéad qui finit par se mouvoir dans le noir pour s’éloigner davantage de la lampe. Mais à quoi jouait-il ?... Fronçant des sourcils, le corbeau crut percevoir un mouvement de bras du jeune homme, quand tout à coup un bruit sourd attira son attention. Elle tourna vivement la tête, sursauta lorsqu’elle comprit que les meubles bougeaient… Tout seuls. Puis elle fit le lien, un peu trop tard. La lampe… Le fil… Evidemment ! C’était une diversion ! Lorsqu’elle détourna de nouveau les yeux sur le lieu où se trouvait initialement Sinéad, il n’y était évidemment plus. Mince !... Le halo de la lampe l’avait trompée. Frappant le sol de la main, Amber prit le risque de se redresser afin d’avoir une vue plus optimale de la pièce… Mais elle semblait vide. Où était-il passé ? Le salon était certes grand, mais il ne comportait pas tant de cachettes que ça…

Une porte grinça dans le couloir avant de claquer. Quoi ?! Elle ne l’avait pas vu sortir ?! Ni une, ni deux, elle se rua hors de la salle pour rejoindre le couloir. Amber s’y immobilisa un moment, observant toutes les portes afin de savoir laquelle était susceptible d’avoir produit du bruit. Elle ferma les yeux, se concentra sur son ouïe. Elle attendit… Une fois de plus… Lorsque ses oreilles perçurent une sorte de tintement. Non, pas un tintement… Quelqu’un venait de se cogner ? Amsbesis fit volte-face, et elle fut surprise de se retrouver face à sa chambre. Non, il n’était quand même pas… Son sang ne fit qu’un tour. Il ne fallait pas qu’il fouille !

La jeune femme ouvrit la porte à la volée. Par réflexe, elle essaya d’allumer la lumière, ce qui ne fonctionna pas. Le courant n’était toujours pas revenu… Elle plissa les yeux, balayant la chambre du regard. Rien ne semblait avoir changé… Et il n’y avait pas l’air d’y avoir qui que ce soit. Jetant un œil derrière elle, elle s’avança vers le meuble et tâtonna l’étagère du haut… Par mégarde, elle en fit tomber la boite à bijoux qui s’ouvrit. Le bracelet d’élevage s’écrasa au sol, roulant sur plusieurs mètres.

- Merde… marmonna-t-elle en se jetant à quatre pattes pour chercher hâtivement sur le sol, jetant de temps à autre un regard angoissé vers l’entrée. Il ne fallait pas qu’il découvre ça… Il ne comprendrait peut-être pas sur le moment, mais il finirait par faire le lien, c’était évident… Il y avait déjà trop de détails qui la trahissaient.

Quelque chose sous ses doigts la fit tressaillir. La bague ! Elle la récupéra vivement entre ses doigts et la remit dans la boîte. En refermant le couvercle, elle remarqua qu’elle tremblait. Elle observa sa main, ses doigts qui s’agitaient contre sa propre volonté, puis décida de poser l’objet sur l’étagère avant de quitter la pièce. Une fois dans le couloir, elle appela.

- Sinéad ?...

Patientant, elle n’obtint pas de réponse. Amber chercha donc dans les autres pièces, commençant par la cuisine qui était l’une des pièces les plus grandes. En soi, l’appartement n’était pas très spacieux…

- Je déclare forfait ! Montre-toi, maintenant.

Le petit jeu avait trop duré à son goût. Elle n’avait pas envie de risquer jusqu’à son identité pour ça… Elle n’avait pas envie qu’il la rejette maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Sam 1 Mar - 11:49

Il entendit la porte s'ouvrit brutalement. Il avait vu juste, elle était déjà là. Heureusement qu'il n'était pas resté derrière, sinon il n'aurait sûrement plus eu de dents.
Pourquoi l'ouvrait-elle si brutalement d'ailleurs ? Cherchait-elle à le surprendre ? Malheureusement pour elle, il était plus malin que ça. Il s'attendait déjà à ce qu'elle se lance à sa poursuite. Il n'avait donc plus qu'à attendre qu'elle se rapproche et qu'elle tourne le dos un instant pour sortir de sa cachette.
Il entendit le clic sonore symbolique d'un interrupteur. La lumière ne vint pas. Si elle n'avait pas daigné se montrer quand il avait essayé, alors pourquoi elle y aurait le droit elle ? Sinéad sourit depuis sa planque.
Elle s'avança dans la pièce. Ses yeux à peu près habitués à l'obscurité, en plus de la lumière qui provenait du salon, lui permirent de voir l'ombre que constituaient les jambes d'Amber. Le bruit que faisait ses mains, en parcourant l'étagère, lui fit penser qu'elle se déplaçait à tâtons. Elle avait du regarder la lampe dans le salon, et devait être encore un peut aveuglée.
Pourtant quelque chose le gênait. Si elle ne voyait pas assez pour se déplacer. Alors pourquoi ses pas avaient-ils semblé si assuré lorsqu'elle s'était approchée, avant d'atteindre le mur ?
Évidemment. Parce qu'elle connaissais la maison par cœur. Et comme tout était rangé, elle savait qu'elle n'allait pas heurter un sac qui traînerait, comme chez lui. Elle n'avait donc pas besoin de voir pour se rapprocher du mur. Et donc ses tâtonnements... Elle le cherchait ?

Quelque chose tomba de l'endroit où était Amber. Une boite. Sinéad la vit s'ouvrir, mais il vit aussi un petit objet s'en échapper pour aller rouler plus loin. Impossible de savoir ce que c'était dans cette pénombre. Mais pour le moment il ne représentait qu'une chose : Un danger.
Si Amber décidait de le récupérer, ce qu'elle allait sûrement faire, elle allait devoir se pencher et chercher au sol. Ce qui voulait aussi dire qu'elle pourrait le trouver.

- Merde…

Sinéad se recula au maximum, au fond du lit. Il n'avait plus qu'à prier que l'ombre du dessous de lit et l'aveuglement temporaire d'Amber l'empêcherait de le voir.
Elle se jeta à quatre pattes. Elle cherchait ce qui était tombé. Sinéad pria pour qu'elle ne se tourne pas du coté du lit. Encore pire, qu'elle ne fouille pas dessous.
Cependant il ne lâcha pas des yeux sa silhouette. Elle allait bien finir par se relever.
Bonne nouvelle, elle le fit rapidement, avant de quitter la pièce. Sa fouille n'avait pas vraiment été très efficace ! Sinéad se tira hors de sous le lit.

- Sinéad ?...

Le jeune homme, de dos, sursauta. Elle l'avait vu ? Il cessa de bouger le temps d'en avoir la certitude. Le mouvement attirait fatalement le regard, si elle doutait et qu'elle l'appelait pour être sûre, alors ne pas bouger pourrait la dissuader. Au bout de quelques secondes, il entendit la porte de la cuisine s'ouvrir. Elle ne l'avait donc pas vu, c'était un piège, ou une feinte. Ou alors elle avait vraiment cru le voir. C'était le moment de bouger !

- Je déclare forfait ! Montre-toi, maintenant.

Arrivant à l'entrée de la cuisine, il n'aurait pu espérer une meilleure phrase. C'était sûrement le moment où elle baisserait le plus sa garde, et où il pourrait la surprendre davantage. En plus il mettrait fin au jeu en gagnant d'une vrai victoire, et non d'un forfait ! Il s'approcha en silence le plus possible, restant dans l'ombre du mur, puis il s'apprêta à bondir.
Au moment où il allait le faire, une lumière éblouissante l'obligea à fermer les yeux. Le courant. Le courant venait de revenir. Maintenant il était clairement à découvert.
Il entrouvrit doucement un œil pour voir où en était Amber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Dim 9 Mar - 15:10

Elle chercha sous la table de la cuisine, derrière les meubles. Elle ouvrit même les placards pour vérifier qu’il n’était pas dedans… Mais non, il n’y avait rien à faire : pas une trace de Sinéad dans le coin, pas même un indice qui lui permettrait de découvrir où il s’était caché. Sceptique, Amber prit appui sur l’évier et riva son regard dans celui-ci… Non pas qu’il y ait quelque chose d’intéressant, mais c’était une façon comme une autre de réfléchir. Voyons… Etant donné sa taille, où était-il susceptible de se trouver ? Non. La question était plutôt : vers où se déplaçait-il maintenant ? Elle avait fait le tour de la maison, elle était donc sûre qu’il changeait de cachette à chaque fois qu’il l’entendait ou la voyait s’approcher. Pourtant, elle aurait du avoir plus de facilités que lui ? A moins que Sinéad ne soit… Elle secoua la tête. Impossible, elle l’aurait senti. Les animaux sentent leurs compères, quelque soit leur espèce. Et puis, il ne se comportait pas étrangement. Il avait juste quelque chose de… Spécial. De spécialement humain. Quelque chose qui le différenciait des autres.

Une lumière vive la ramena à la réalité, et elle leva les yeux vers le plafond, ce qui était inutile puisqu’elle savait pertinemment que c’était le courant qui était revenu. Amsbesis esquissa un sourire : désormais, se cacher allait être plus dur pour Sinéad ! Elle se propulsa vers l’arrière avec ses mains et pivota sur un talon, s’apprêtant à sortir de la cuisine lorsqu’une silhouette inattendu, face à elle, la fit bondir en arrière. Elle heurta le plan de travail dans un cri de surprise avant de constater qu’il ne s’agissait que de… Sinéad. Finalement, il avait gagné. Il l’avait eue ! Amber s’empressa d’effacer son air effrayé pour froncer des sourcils. Elle n’était pas vexée, ni même fâchée… Mais elle aurait du le sentir venir. Si elle n’était plus capable de ça, qu’est-ce qu’il adviendrait d’elle ? D’Amsbesis le corbeau ? Elle secoua vaguement la tête en marmonnant « tu m’as fait peur… » et décrispa ses doigts appuyés sur le plan de travail.

- Je suppose que tu as gagné. Elle croisa les bras et s’avança vers lui avant de le contourner. Quel dommage que tu n’aies rien parié…

En déclarant cela, elle sortait à sa manière vainqueur de ce petit jeu : et bien oui, qu’avait-il gagné, mis à part la satisfaction de l’effrayer ? Le regardant du coin de l’œil, elle esquissa un sourire amusé et continua son chemin pour sortir de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Lun 17 Mar - 18:23

Amber bondit en arrière et lâcha un cri, ce qui surpris Sinéad lui même. Cependant contrairement à la jeune femme, il parvint à rester à sa place. Il leva même inconsciemment sa main pour la rattraper si le plan de travail ne l'avait pas fait à sa place. C'est vrai qu'elle ne devait pas s'attendre à ce qu'il soit si près, juste derrière elle. En même temps il avait fait en sorte qu'elle ne le repère pas.
Il l'entendit marmonner quelque chose, la seule chose qu'il comprit vu le dernier mot « peur ». Oui, elle avait du avoir peur qu'il apparaisse comme ça d'un coup ! Enfin peur n'était pas le mot. Il aurait plutôt dit qu'elle avait été surprise. Car elle n'avait pas de raison d'avoir peur non ? En tout cas il n'espérait sincèrement pas.

- Je suppose que tu as gagné. Quel dommage que tu n’aies rien parié…

Sa réflexion lui arracha un petit sourire. Alors comme ça elle s'était déjà remise de ses émotions ? Mais... Quelque part elle avait raison. Il n'y avait aucun enjeu. Sauf qu'il avait la satisfaction d'avoir gagné, mais aussi le fait qu'elle l'admette. Pour lui c'était amplement suffisant. Son sourire s'agrandit lorsqu'il la vit sortir de la cuisine. Elle pensait vraiment l'avoir frustré ou.. quoiqu'elle pense ? Non, ce n'était définitivement pas le cas. Elle ne s'en sortirait pas comme ça.

- Et je suppose que tu as perdu. Quel dommage que tu subisses le gage du perdant.

La suivant dans le couloir, il arriva à coté d'elle pour passer un bras autour de son épaule. Comme ça il pourrait lui mettre la pression. Sa simple présence suffirait sûrement pour la déstabiliser, du moins il l'espérait. Comme il avait remarqué qu'elle n'avait pas spécialement l'habitude des contacts physiques prolongés, c'était le moment d'en profiter ! Il appuya un peu son bras avant de reprendre la parole :

- Vois-tu.. Le perdant à cache cache a un gage, c'est la coutume ici à Eden. Mais comme tu n'es pas de la ville tu ne pouvais pas le savoir. Alors je vais devoir choisir un gage...

Il releva son bras pour s'avancer et venir se planter devant elle, de cette façon il lui bloquait le passage dans le salon. Il tendit les bras pour lui poser les mains sur les épaules et la fixer du regard. Si cette fois il n'arrivait pas à lui faire peur, il n'y arriverait jamais.

- Voyons voir.. Qu'est-ce que je pourrais te faire subir... J'avoue que le dernier gage qu'on m'a donné c'était de passer la nuit sur le balcon. Mais c'était pour une partie de carte, alors je ne peux pas te donner ce gage.

Comme il ignorait l'existence même de son aura, il n'avait aucun contrôle dessus. C'est pourquoi il ne pouvait savoir que celle-ci pouvait se faire ressentir au niveau de ses mains, sans cependant se montrer invasive. Il n'avait pour le moment aucun désir d'intervenir ou de protéger, aucune motivation qui pourrait donner l'impulsion pour déclencher son pouvoir.

- Je pensais plus à un gage classique... Par exemple...

Sinéad la lâcha pour la dévisager. S'il devait trouver un gage assez gênant ou dérangeant pour la perturber et sortir vainqueur, il fallait forcement qu'il soit en rapport avec elle, ou avec le fait qu'elle soit si ordonnée, ou si secrète... Ou un gage qui... La mettrait en scène. Parfait ! C'était tout juste ça qu'il fallait. Renouvelant son sourire, il recula d'un pas.

- Par exemple faire une chorégraphie improvisée de deux minutes.

Il leva deux doigts pour bien insister ses propos. Elle était plutôt discrète, réservée. Elle travaillait dans une bibliothèque et aimait bien s'effacer.. Le gage était tout juste parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mer 19 Mar - 15:48

- Et je suppose que tu as perdu. Quel dommage que tu subisses le gage du perdant.

Elle faillit s’arrêter sous la surprise. Un gage… Mince, un gage ! Elle avait oublié ce rituel idiot que les humains effectuaient en fin de partie : le perdant avait toujours quelque chose à accomplir, quelque chose que les autres – ou le gagnant – choisissaient de lui faire faire. Et généralement, ça n’avait rien de très glorieux ! Amber préféra continuer d’avancer, l’air de rien… Pourtant, elle ne pouvait lutter contre l’appréhension qui montait en elle. Voyons… Qu’est-ce que Sinéad pourrait bien lui faire faire ? Pas quelque chose de trop poussé, en tout cas… Ils ne se connaissaient pas assez. Mais du peu qu’elle savait de lui… Il saurait bien trouver quelque chose qui la mettrait dans l’embarras, c’était sûr !

Le simple poids sur ses épaules suffit à la déstabiliser davantage. Cette proximité à la fois agréable et inquiétante… Elle n’arriverait jamais à s’y faire. Amsbesis retint un frisson, et malgré la présence de Sin’, elle continua d’avancer dans le couloir sans même lui accorder un regard.

- Vois-tu.. Le perdant à cache cache a un gage, c'est la coutume ici à Eden. Mais comme tu n'es pas de la ville tu ne pouvais pas le savoir. Alors je vais devoir choisir un gage...

Oh… Le gage était donc une spécificité du cache-cache d’Eden ? Elle qui pensait qu’il était bien plus répandu que ça… A moins que ce soit Sinéad qui soit ignorant ! La remarque personnelle faillit lui décrocher un sourire, mais le barrage humain qui venait de se lever face à elle l’empêcha de faire quoi que ce soit. Pire encore, le jeune homme venait de poser ses mains sur ses épaules. Son regard se fit tellement insistant qu’Amber eut envie de détourner la tête, de peur qu’il sonde son esprit, mais elle tint bon. Le moindre signe de faiblesse et c’était fichu ! Elle avait appris cela de sa vie de volatile.

- Voyons voir.. Qu'est-ce que je pourrais te faire subir... J'avoue que le dernier gage qu'on m'a donné c'était de passer la nuit sur le balcon. Mais c'était pour une partie de carte, alors je ne peux pas te donner ce gage.

Elle avait donc raison, le gage se faisait aussi dans d’autres jeux ! Ca n’avait rien de rassurant… Cela signifiait que quelque soit le passe-temps choisi, elle risquait potentiellement d’être accablée d’un gage. Ce fut à son tour de chercher des réponses dans le regard de Sinéad. Peut-être qu’elle y verrait un indice sur ce qu’il prévoyait de lui faire faire… Non, il ne fallait pas rêver. A ce moment précis, elle fut déçue de ne pas posséder de pouvoirs qui lui permettraient de lire dans ses pensées.

- Je pensais plus à un gage classique... Par exemple...

Il semblait chercher. Après tout, il ne pouvait pas lui proposer n’importe quoi… Avec ses amis, il serait sûrement plus spontané, mais il devait peser les conséquences de son gage avant de lui proposer. Pour un peu qu’il aille trop loin dans son intimité, la soirée était fichue ! Amber pouvait se découvrir très glaciale lorsqu’on tentait de fouiller trop loin dans sa vie.

Un sourire fit de nouveau surface sur le visage du jeune homme, signe que celui-ci avait trouvé ce qu’il lui ferait faire. Il recula d’un pas tandis qu’Amsbesis se préparait à entendre ce qui l’attendait.

- Par exemple faire une chorégraphie improvisée de deux minutes.

Le corbeau écarquilla les yeux, ouvrit la bouche puis la referma. Une… chorégraphie ? Il lui demandait vraiment de… danser ?! Elle s’empressa de lui répondre, visiblement ébranlée :

- Mais… Enfin, je ne sais pas danser ! Ce serait une véritable catastrophe !

En prononçant sa phrase, elle réalisa que c’était justement ça qui était drôle : ça allait être très divertissant. Sinéad serait là, à la regarder s’emmêler les pieds en tentant d’improviser quelque chose qui s’apparenterait à de la danse… Amber secoua la tête.

- Je refuse de faire ça. Elle croisa les bras, se voulant catégorique. D’ailleurs, je refuse ton gage ! Ce n’était pas précisé dans les règles du jeu, j’ai donc le choix d’accepter ou non de le réaliser.

Elle leva un peu plus la tête, puis la tourna sur le côté. De cette manière, elle ne focaliserait plus sur Sinéad et saurait peut-être mieux contrer ses plans fourbes. Elle se prépara déjà psychologiquement à sa réponse… Si elle ne se trompait pas à son sujet, il ne lâcherait pas si facilement l’affaire. Ce qui s’avérait être un amusement pour Sin’ allait aussi le devenir pour Amber…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 20 Mar - 15:03

La façon dont elle réagit, en écarquillant ses yeux et en restant sans voix, le fit beaucoup rire intérieurement. Il avait vu juste, c'était exactement le gage qu'il lui fallait !

- Mais… Enfin, je ne sais pas danser ! Ce serait une véritable catastrophe !

Ne s'empêchant pas de sourire, il continua de la dévisager, comme attendant qu'elle s'exécute ou qu'elle lui donne une raison valable de ne pas le faire. Après tout peut-être arriverait-elle à trouver une raison qui tiendrait la route ? Non.. C'était impossible. En tout cas il ferait tout pour que ce ne soit pas le cas. Il s'apprêta à répondre, à lui dire que pire c'était, plus le gage serait intéressant. Cependant elle le prit de court.

- Je refuse de faire ça. D’ailleurs, je refuse ton gage ! Ce n’était pas précisé dans les règles du jeu, j’ai donc le choix d’accepter ou non de le réaliser.

Cette fois-ci, Sinéad ne retint pas son rire. Elle croisait ses bras, comme si ça la rendrait plus convaincante. Son petit air révolté, sa façon de regarder ailleurs... Toutes ses réactions l'amusait en fait. Mais il n'allait pas la laisser s'en tirer comme ça, oh non. Cependant il n'avait aucune chance de la convaincre en lui disant que ce gage était son devoir, et qu'elle était censée connaître les règles. Non, c'était peine perdue. Il lui fallait une autre approche.

- Dis plutôt que tu as peur.

Ce fut à son tour de croiser les bras, ne la lâchant pas un instant du regard. Il devait la déstabiliser plus que ça pour la forcer à exécuter son gage. Ou alors la convaincre... Oui... Il y avait un moyen. Sinéad venait d'avoir une idée.

- Tu as donc si peur que ça de danser ? Tu te sens si mal à l'aise sur tes deux jambes ? J'en déduis que tu n'as jamais été danser quelque part ? C'est dommage.

Sinéad décroisa ses bras et s'éloigna dans le salon. Il avançait, dos à elle, profitant de sa position pour cacher son sourire. C'était le moment de tenter un coup de grâce ! S'il ne se trompait pas, ça devrait être un des seuls arguments qu'elle n'aurait pu prévoir. Et donc ça faisait de lui le meilleur.

- Et si tu ne t’entraînes pas, comment je pourrais t'inviter à danser pour la fête de ce week end ?

Sinéad se força à réprimer son sourire en se laissant tomber dans le canapé. Il n'avait pas menti, dans le sens où il y avait vraiment une fête le samedi qui viendrait, et où il était invité. Il n'avait cependant pas eu l'intention d'y danser, mais l'idée d'y invité Amber lui plaisait. Après tout, pourquoi elle aussi n'avait pas le droit de s'amuser en dehors de son travail ? En plus ça ne voulait rien dire, c'était pour lui présenter quelques amis, et qu'elle s'en fasse aussi par la même occasion.
Sinéad la regarda de nouveau. Cette fois-ci, comment allait-elle s'en sortir ? Quelle pirouette d'ingéniosité allait-elle encore lui sortir ? Ou peut-être qu'elle renoncerait à échapper au gage qui lui était destiné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 20 Mar - 15:50

Tels deux cow-boys en plein duel, Sinéad et Amber se tenaient face à face au beau milieu du couloir, tous deux les bras croisés. Comme la jeune bibliothécaire s’en doutait, l’adolescent ne souhaitait pas lâcher l’affaire aussi vite. Il prétendait qu’elle avait peur… Ce n’était pas faux, mais ce n’était pas non-plus la principale raison de son refus du gage : elle ne savait véritablement pas danser. C’était quelque chose de complètement inconnu pour elle… Enfin. En parcourant certains livres, certaines descriptions, il lui arrivait de rêver à des gens qui esquissaient des pas, gracieusement, mais elle… Non, elle n’avait jamais été tentée par cette discipline. Selon elle, c’était hors de sa portée. Et puis, qu’est-ce que cela lui rapporterait ? A ce qu’elle sache, rien. Sinéad disait donc vrai une seconde fois… Elle n’avait jamais été danser quelque part. Les bals, les fêtes… C’était un univers dans lequel elle ne s'était jamais baignée. Et au fond, ça ne lui manquait pas.

Pourtant, en se répétant la phrase de son invité dans la tête, quelque chose la chiffonnait de plus en plus : pourquoi avait-il dit dommage ? Le sens de la danse lui échappait-il ?... Est-ce que ça pouvait signifier autre chose ? Amsbesis resta plantée là tandis que son interlocuteur retournait tranquillement dans le salon. Elle fronça légèrement des sourcils et, alors qu’elle s’apprêtait à le suivre, une nouvelle phrase la figea littéralement :

- Et si tu ne t’entraînes pas, comment je pourrais t'inviter à danser pour la fête de ce week end ?

Elle fut incapable de prononcer ou de faire quoi que ce soit. Son visage se décomposa contre son gré. Il voulait… L’inviter… Quelque part ? Mais pourquoi faire ? Elle avait autant d’importance à ses yeux pour que ce soit elle qu’il invite et pas quelqu’un d’autre ? Intérieurement, elle fut soulagée que Sinéad continue à avancer ; de cette façon, il ne voyait pas à quel point ça l’avait hébétée. Pourtant, elle ne pourrait pas infiniment fuir et faire comme si de rien n’était : elle devait lui répondre, même si ça n’avait rien à voir avec le sujet. Elle devait montrer qu’elle possédait encore un peu de fierté…

Le corbeau finit par se montrer à l’entrée du salon. Moins abasourdie, son air affichait encore un semblant de surprise qu’elle tentait en vain d’effacer. Mais ce qui la trahissait avant tout, c’était ses yeux qui brillaient. Même si son nœud dans le ventre l’alertait du danger, même si elle appréhendait de voir du monde, d’être plongée au beau milieu des humains… Elle ne pouvait s’empêcher d’être flattée. Non, pas flattée. Heureuse qu’il l’invite. Car c’était une invitation, non ? A moins que ce soit encore l’une de ces blagues, comme pour la pizzeria…

- Et toi, sais-tu danser ? déclara-t-elle au bout de ce qui lui parut une éternité. Elle n’avait pas changé de place, mais sans vraiment s’en rendre compte, elle ne le lâchait pas du regard. Elle savait peut-être comment rendre son gage moins difficile à accomplir… Et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Sam 22 Mar - 20:52

L'espace d'un instant, Sinéad fut tenté de rire. Venait-elle de lui demander s'il savait danser ? Quoi ? C'était tout ce qu'elle avait trouvé comment excuse ? Lui demander s'il savait danser ? Après tant de temps d'attente pour sa réponse ?
Fermant les yeux un instant, Sinéad pencha sa tête en arrière sur le dossier du canapé. En fait, c'était plutôt habile comme réponse. Mais il en faudrait bien plus pour le détourner du sujet ! Si la conversation partait sur lui, il aurait d'autant plus de mal à la déstabiliser. Cependant il ne put s'empêcher de se poser lui même la question. Savait-il danser ?

S'il avait du répondre à cette question, il se serait sans doute demandé si « savoir danser » impliquait connaître réellement la discipline ou juste savoir danser pour une soirée. Dans le contexte, c'était sûrement pour une soirée. Il avait bien dansé une ou deux fois... Peut-être trois ? Mais il n'était pas un grand danseur. Malgré son coté extraverti, il n'aimait pas trop s'exhiber sur une piste de danse. Non, il préférait rester dans un groupe à discuter autour de la piste, à faire des blagues. Oui, faire rire les gens, les amuser, voire les faire se rencontrer. Animer la soirée en quelque sorte, mais jamais en dansant. En fait... Il ne dansait que lorsqu'il était forcé, c'est à dire quand on le poussait, ou quand on l'invitait... C'était donc heureusement assez rare !

Mais comme ces moments étaient rares, il n'en était que plus mal à l'aise sur la piste de danse. Certes, il n'était pas non plus du genre à marcher sur les pieds de sa partenaire ou bousculer son voisin suite à un pas maladroit, mais il ne se distinguait pas non plus par son extrême agilité ou ses mouvements uniques. Il aurait donc répondu qu'il savait danser, mais sans plus. Juste ce qu'il fallait pour ne pas être ridicule !

Mais il n'avait pas envie de répondre, du moins pas maintenant. D'abord elle devait faire sa chorégraphie. Elle devait exécuter son gage, et il serait là pour lui rappeler ! Toute la nuit s'il le fallait. Il redressa la tête, la regarda, le regard un peu perdu un instant. A la voir comme ça, plantée dans l'entrée du salon, on aurait pu penser qu'elle était gênée. Mal à l'aise peut-être. Ou trop réservée. Pourtant son regard doré se détachait complètement de son attitude campée à l'entrée de la pièce. Elle semblait.. épanouie ? Peut-être quelque chose comme ça. A moins que ce ne soit que son impression à lui. Et elle ? A quoi pensait-elle ? Était-elle en train de gagner du temps pour improviser mentalement une chorégraphie ? Ou comptait-elle totalement éluder son gage ? Il sourit l'espace d'un instant. Ça devait faire un moment qu'il n'avait rien dit. C'était quelque chose de rare chez lui puisqu'il avait sans cesse l'habitude de parler, quitte à parfois trop monopoliser la parole... Mais cette fois-ci, il avait trouvé sa réponse. Il inspira brièvement avant de lancer :

- Pourquoi ça t'intéresse ? Tu comptes venir ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Dim 23 Mar - 13:09

Au lieu de lui répondre, Sinéad avait fermé les yeux et posé sa tête sur le dossier du canapé. Amber, elle, ne le quittait pas du regard. Elle profita même de l’inattention de ce dernier pour pouvoir l’observer un peu plus en détails. Sa première réflexion fut de se dire qu’il s’était visiblement remis de ses blessures… C’était rassurant. La seconde, beaucoup moins objective, lui faisait admettre qu’il avait un certain charme. Elle eut envie de secouer la tête pour chasser cette idée mais elle ne le fit pas : pour un peu qu’il la voit, il allait encore lui demander ce qu’il lui arrivait… Et ce serait très gênant. Alors, elle se laissa divaguer. Elle tentait tout de même de brider son imagination, mais au fond, elle n’en avait pas la volonté. Ses pensées, c’était son jardin secret. C’était un endroit où tout était possible. Une question pointa malgré tout le bout de son nez au beau milieu de ses rêveries : et s’il savait véritablement lire dans ses pensées ? S’il possédait lui-aussi une faculté hors du commun, celle de fouiller les esprits ? Elle tressaillit et se raisonna une fois de plus : c’était impossible… Il avait passé des heures à ses côtés sans que jamais il ne pose une seule question au sujet de ses pensées. Des heures… D’ailleurs, quelle heure était-il ?

Amber s’apprêtait à jeter un œil à l’horloge murale quand Sinéad se décida enfin à bouger. Ils se regardèrent quelques instants dans les yeux, et ni l’un, ni l’autre ne semblait vouloir dire ou faire quoi que ce soit. Si ça avait quelque chose de gênant, Amsbesis devait admettre qu’elle aimait bien son regard. La couleur de ses yeux. Elle sentit de nouveau son ventre se nouer, l’alertant de quelque chose qu’elle ne pouvait ni entendre ni voir. La question fusa dans son esprit : qu’était-ce que cette sensation ? Ce n’était ni de la crainte, ni de l’angoisse… Et c’était trop fort pour que ce ne soit que de l’appréhension. Du plus loin que remontait sa mémoire, elle n’avait pas souvenir d’avoir ressenti une telle chose.

- Pourquoi ça t'intéresse ? Tu comptes venir ?

Il la sortit instantanément de ses pensées… C’était tellement inattendu qu’elle en resta bouche bée. Il confirmait donc que c’était une invitation. Ou quelque chose du genre… Amsbesis esquissa quelques pas vers lui. Elle prit son temps pour réfléchir, puisqu’elle ne savait pas quoi répondre. Elle passa par plusieurs moyens, du rangement de la table basse déjà ordonnée au détour vers la télé pour l’allumer. Finalement, ne trouvant plus rien à faire, elle vint s’assoir à côté de Sin’, sans lui accorder un regard. Elle l’aimait bien ce regard, mais il était trop déstabilisant pour le moment. Il lui rappelait qu’elle lui devait une réponse… Amber attrapa la télécommande posée sur l’accoudoir du canapé et zappa. Un feuilleton sur la première chaîne, un autre sur la seconde, une émission humoristique sur la suivante… Parfait ! Elle replia ses jambes sous ses fesses et se laissa couler dans le sofa, l’air de rien.

Elle n’avait pas envie de lui répondre. Pas envie de lui dire que oui, elle voulait venir. Elle en crevait d’envie. Pour le voir danser, pour le voir rigoler, pour l’entendre parler sans jamais lasser et se lasser. Pour partager davantage son quotidien. Pour devenir plus proche. Pour faire partie de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Dim 23 Mar - 17:22

Elle fut surprise de sa réponse. Tellement qu'elle ne répondit pas. Pourtant il attendit sa réponse, il la suivit du regard lorsqu'elle s'approcha, puis quand elle commença à ranger la table et enfin lorsqu'elle alla jusqu'à la télé, pour l'allumer. Il la regardait même encore lorsqu'elle vint s’asseoir à coté de lui sur le canapé, lorsqu'elle ramena ses pieds sous elle, pour mieux s'installer. Il sourit en la voyant détourner le regard, exprès pour ne pas croiser le sien. Elle récupéra la télécommande, changea de chaîne. Elle ne voulait pas répondre, c'était évident. Pourquoi ? C'était une simple question. Est-ce que ça voulait dire oui, ou est-ce que ça voulait dire non ? Ou peut-être qu'elle même ne savait pas et qu'elle pesait le pour et le contre ? C'était bien possible.

Son regard dériva sur la télé. Une chaîne d'humour. Il regarda de nouveau Amber.
Alors comme ça elle voulait regarder la télé en riant ? Juste pour éviter de répondre ? A son grand étonnement il ne répondit rien, et tourna derechef son regard sur la télévision. Si elle n'avait pas encore fixé sa réponse, alors il n'avait aucune raison de lui demander ou de la harceler avec ça. Après tout il avait déjà un peu gagné... Peut-être pas, elle n'avait pas fait son gage. Mais plutôt que lui demander maintenant, il gardait ça en réserve. Comme un atout dans sa manche, pour le ressortir au bon moment.

Sinéad croisa les mains derrière sa nuque, regardant l'émission. Ça avait intérêt à être aussi drôle qu'une chorégraphie improvisée ! Après quelques minutes, Sinéad se laissa plonger dans l'émission. Même si ce n'était pas aussi concret que la danse prévue, il devait avouer que ces comédiens étaient très fort. Il fut surpris de voir que l'émission ne comptait pas uniquement des humoristes, mais aussi des magiciens et des acrobates. Jusqu'à ce que viennent le tour des danseurs, et plus particulièrement de la danseuse. L'espace d'un instant, Sinéad sourit en regardant à coté de lui, pour voir Amber. Sans réfléchir, il tendit le bras pour l'attraper et la ramener contre lui. Il lui glissa à l'oreille avant de rire :

- Eh regarde ! C'est ton gage !

Il laissa retomber son bras, la regardant.
Mince. Il s'était dit qu'il devait garder le gage en réserve. Eh bien c'était perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Dim 23 Mar - 21:05

Lorsque Sinéad sembla s’intéresser à l’émission, croisant les mains derrière sa nuque, Amber pensa – à tord – qu’elle était enfin sortie de cette situation gênante. Petit à petit, elle prit son aise, s’autorisant à sourire et même à rire devant les gags réalisés, ou à s’extasier devant ces incroyables acrobaties. Les yeux rivés sur la télé, elle n’en oublia pas la présence de Sin’, mais s’autorisa à mettre de côté ce qu’il venait de lui proposer… Et le gage aussi, mais ce dernier ne représentait plus rien d’important à ses yeux.

Alors qu’elle était en train de s’esclaffer devant la gamelle d’un comédien, une soudaine pression dans son dos et sur ses côtes manqua de lui faire faire un bond. Paniquée, elle détourna vivement son attention du téléviseur pour regarder autour d’elle… Et quelle ne fut sa surprise lorsqu’elle vit que Sinéad s’était drôlement rapproché d’elle. Pourquoi ? Que comptait-il faire ? Qu’est-ce qu’il avait derrière la tête cette fois-ci ? Son cœur s’affola, mais à défaut de le repousser ou de s’éloigner, Amber ne fit que se figer.

- Eh regarde ! C'est ton gage !

La phrase mit un certain temps avant de monter jusqu’à son cerveau, momentanément hors service. Une fois le message décrypté, elle tourna la tête pour regarder la télé : une jeune femme, enveloppée de vêtements orientaux, faisait bouger son corps dans de gracieux mouvements, fluides et envoûtants. Son gage était de… De danser comme elle ?! De nouveau, elle reposa son regard doré sur Sinéad qui riait bêtement, fier de ce qu’il venait de déclarer. Elle aurait voulu lui dire quelque chose de percutant, quelque chose qui lui permettrait de reprendre le contrôle de la situation, mais elle n’y parvint pas. Malgré son mutisme, Amsbesis fronça des sourcils pour lui faire comprendre que l’idée ne lui plaisait pas. Elle n’avait aucun talent de danseuse et n’était certainement pas aussi bien façonnée que cette demoiselle ! D’autant plus qu’elle n’avait pas le costume adéquat…

Lorsque Sinéad calma son rire, elle s’autorisa à porter de nouveau attention à l’émission. La demoiselle avait fini sa danse, et, sous un tonnerre d’applaudissements, elle avait laissé place à un magicien au look ténébreux. Les lumières du plateau s’assombrirent pour donner une toute autre ambiance. Du même fait, le salon s’obscurcit également, l’obligeant brièvement à regarder autour d’elle. Le spectacle avait quelque chose de captivant, mais autre chose d’encore plus perturbant l’empêchait de se concentrer dessus. C’était chaud, c’était un contact… Amsbesis baissa les yeux, s’observant elle-même, avant de remarquer qu’une main dépassait derrière elle. Celle de Sinéad. Un frisson remonta le long de sa colonne vertébrale : son bras était toujours en place.

Elle hésita entre lui demander de le retirer et… Non, la première hypothèse était la plus sage. Et puis, il ne s’en était peut-être pas rendu compte, lui aussi. Ca ne voulait rien dire. Mais en même temps… La danse, l’invitation… C’était étrange ? Ou elle se faisait des films. Son regard se perdit dans le vague tandis qu’elle réfléchissait, essayant de trouver des explications cohérentes quant aux dires et aux faits de Sinéad… Cependant, rien ne lui venait. Elle avait beau se creuser les méninges, elle ne comprenait pas. Elle réalisa que son cœur tambourinait dans sa poitrine. D’appréhension, d’angoisse ? De quoi avait-elle peur ? Et cette boule au ventre… Que voulait-elle lui faire comprendre ? Pour la première fois dans sa vie, Amber aurait voulu que son corps cesse de lui rappeler qu’elle était dans une position délicate. Que la moindre décision à l’égard de Sin’ pouvait lui coûter très chère. Elle aurait voulu être comme tout le monde… Une humaine complète. Mais c’était ainsi… Ses instincts lui rappelleraient toujours ce qu’elle était. Un corbeau. Un pauvre volatile qui n’avait jamais eu le contrôle de sa propre vie. Baissant la tête, elle se rendit compte que ses mains tremblaient. Elle s’empressa de vérifier que Sinéad n’avait rien vu et elle croisa les bras contre sa poitrine pour tenter de le dissimuler. Mais autre chose de plus difficile à maîtriser vint perturber sa quête de la paix intérieure : le trouble de sa vue. Elle cligna des yeux plusieurs fois pour tenter de chasser ses larmes, ces larmes qui la brûlaient, et y parvint temporairement. Elle se sentait à fleur de peau… Il ne lui faudrait pas plus d’une remarque spécifique ou d’un geste pour que de nouveau, l’envie de pleurer lui revienne.

Elle tenta tant bien que mal de se concentrer sur le spectacle. Le magicien arborait un air solennel, la musique soulignait davantage la tension qui régnait sur le plateau, le public était silencieux. Sinéad avait l’air concentré… Il n’avait donc rien vu de son malaise. Amber tourna de nouveau la tête. Elle était trop perturbée pour pouvoir s’intéresser à l’émission qui avait pourtant l’air divertissante. Elle avait longuement réfléchi, longuement lutté… Mais à quoi bon ? A quoi se résumait sa courte vie si elle ne pouvait même pas se montrer telle qu’elle était ? Si elle ne prenait pas de risques, que garderait-elle en souvenir ? Elle avait l’opportunité de posséder deux formes… Ca comportait certes des risques, mais c’était des dons qu’elle se devait d’utiliser. Pas d’utiliser… De profiter. Si les choses se passaient mal et bien, elle pourrait reprendre sa forme initiale et fuir, aller aussi loin que ses ailes la porteraient… Et si au contraire les choses se passaient bien… Sa prise de risques n’aurait pas été vaine.

Amber se pencha légèrement, s’appuyant davantage sur le bras de Sinéad derrière elle. Elle souffla, inspira longuement avant de murmurer, tête basse :

- Qui y aura-t-il à cette petite fête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mar 25 Mar - 13:54

Se concentrant sur l'émission, Sinéad ne réalisa même pas que la position de son bras pouvait la déranger. Non, il fallait surtout qu'il décrypte ce tour de magie. Il y avait un truc, forcement. Il y avait toujours un truc. La magie n'existait pas, c'était aussi bête que ça. Il s'apprêtait à demander à Amber ce qu'elle pensait du dernier tour, sa voix s'éleva. Il fut néanmoins incapable d'en comprendre le sens, ni un seul mot d'ailleurs. Il du lui demander de répéter et attendre ce qui lui sembla une éternité avant qu'elle le fasse. Elle ne parlait pas de l'émission, ou même de son gage.. Non, la jeune femme parlait de la fête ! Elle lui demandait vraiment qui allait y être ? Donc elle comptait venir ? Ou alors elle se renseignait juste pour se décider ?

Quoiqu'il en soit, Sinéad laissa tomber le tour de magie, focalisant son attention comme son regard sur Amber. Qui il y aurait... C'était une bonne question. Réfléchissant rapidement, il savait que quelques personnes venaient, mais il savait aussi qu'il ne connaîtrait pas tout le monde qui y serait.

- Eh bien.. Il y aura Wiliam et Fedric déjà. Tu les as déjà vus à la bibliothèque aujourd'hui. Ensuite il y aura deux autres personnes de ma classe, et trois autres du lycée. Je ne sais pas si savoir les noms t'intéresse maintenant, je pense que c'est mieux si je te les donne quand nous les croiserons, comme ça tu pourras mettre une tête sur le nom.

Le simple fait d'inverser l'expression fit sourire Sinéad. Il s'était exprimé comme si elle avait l'intention de venir. Et si ce n'était pas le cas, tant pis. Après tout elle faisait ce qu'elle voulait, alors lui pouvait dire ce qu'il voulait !

- On ne sera pas trop nombreux non plus, la fête se fait chez William en fait. Ses parents ne sont pas là, mais il a eu l'autorisation ! Il a même dit qu'il prévoirait à manger si on vient sans avoir dîné. Quelque chose me dit qu'il va surtout commander des pizzas.. Mais c'est pas plus mal. Enfin si t'en es pas lassée, vu qu'on en a mangé ce soir.

Sinéad l'observa un instant, comme pour voir sa réaction. Est-ce que ça l'intéresserait, ou au contraire, est-ce que ça la dissuaderait ? Il venait tout juste de penser que cette fête avait peut-être pour but de fêter son récent rétablissement. Tant pis, que ce soit le cas ou non, ça ne changerait rien à son invitation. Plus il y pensait, et plus il se disait que ce serait une bonne chose qu'Amber vienne. Et puis pourquoi refuserait-elle ? Elle n'avait rien à y perdre. Si ça ne lui plaisait pas, rien ne l'empêcherait de partir pendant la fête. Et puis si elle posait des questions dessus, c'est qu'elle était intéressée.

- Il y aura aussi les cocktails maison de Fedric, il fait ça mieux que personne. Son père est barman en fait, du coup il connaît pas mal de techniques. Ça vaut vraiment le coup de goûter, et aussi de le voir faire ! Tu ne voudrais pas rater ça, je t'assure.

Il s'arrêta un instant, restant silencieux pour lui laisser quelques secondes de réflexion. Il en profita pour jeter un coup d'oeil à la télé. L'émission venait tout juste de se terminer, il n'aurait donc pas le fin mot de ce tour de magie. Mais c'était peu cher payé si Amber venait à la fête de samedi ! Il tourna de nouveau son regard vers elle.

- Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mar 25 Mar - 15:35

Comme à son habitude, Amber le laissa parler. Elle ne pensait pas qu’une simple question donnerait une telle réponse, mais ça l’amusait, ce pourquoi elle sourit discrètement. D’après Sinéad, cette petite fête s’avérait être une soirée entre amis, avec au rendez-vous de la pizza à 90% et des cocktails. Brièvement, son visage changea, adoptant un air plus songeur : allait-elle les déranger ? Après tout, elle n’était pas invitée par l’organisateur… Elle n’avait pas envie de débarquer là-bas à l’improviste ! Déjà qu’elle n’était pas très douée en ce qui concernait le social… C’était d’ailleurs quelque chose qui l’opposait totalement à Sinéad.

- Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ?

Amsbesis cessa de s’appuyer sur son bras et se tourna face à son interlocuteur pour lui dire ce qu’elle en pensait. C’était bien la première fois qu’une réponse lui venait aussi spontanément. Cependant, même si elle avait déjà une petite idée de ce qu’elle allait lui dire, elle le reformula dans sa tête.

- Et bien… Disons que je ne suis pas bien à l’aise avec les gens, vois-tu… Je n’ai pas vraiment… (Elle marqua une pause avant de lui sourire en coin, davantage pour se donner le courage de continuer que pour autre chose) A vrai dire, je n’ai jamais été invitée nulle part. Alors, je n’ai pas envie d’être une gêne, ni pour toi, ni pour tes amis.

Amber eut à son tour le réflexe de tourner la tête vers la télé. Cette fois-ci, la chaîne annonçait une émission policière : quelque chose qu’elle regardait le soir… Ou plutôt qu’elle écoutait le soir, puisqu’en général, elle se posait dans son canapé avec un livre et laissait la télévision faire office de fond sonore.

- Je laisse cette chaîne ou tu veux voir autre chose ? demanda-t-elle en changeant complètement de sujet, sans vraiment lui laisser le temps de répondre à sa phrase, ce qu’il l’arrangeait pour le moment. Ce ne fut qu’après réflexion qu’elle se dit qu’il voulait peut-être faire une autre activité, ce pourquoi elle compléta :

- Enfin, tu as peut-être envie de faire autre chose.

Assise en tailleur, elle posa les mains sur ses genoux et attendit la réponse de Sinéad. Avec toutes ces histoires, elle en avait oublié de consulter l’heure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mer 26 Mar - 14:57

Même s'il mourrait d'envie de lui dire qu'elle n'allait en rien constituer une gêne en venant, il n'eut pas le temps de lui dire. En fait... C'était comme si elle ne lui avait volontairement  pas laissé le temps. Immédiatement après lui avoir répondu, elle avait reconcentré son attention sur la télé. Pourquoi avait-elle l'effort de se tourner vers lui alors que juste après avoir débuté la conversation elle la finissait ? Sans lui laisser le temps de répondre ? C'était paradoxal.

- Je laisse cette chaîne ou tu veux voir autre chose ?

Sinéad, un peu troublé par sa question, ne répondit pas tout de suite. Il n'avait même pas vu ce qu'il passait à la télé après l'émission qu'ils venaient de voir. Il détourna un instant son regard d'Amber pour s'en informer, lorsqu'elle enchaîna :

- Enfin, tu as peut-être envie de faire autre chose.

Sinéad garda son silence. Elle avait si vite changé de sujet que c'en était déstabilisant pour lui. Elle voulait éviter de parler de la fête ? Alors pourquoi avait-elle relancé le sujet ? C'était illogique au possible pour lui. Et que devait-il répondre ? Elle lui avait coupé l'herbe sous le pied pour continuer la discussion précédente.

- Eh bien...

Sinéad marqua un pause pour réfléchir. Qu'avait-il envie de faire ? En y repensant, il était bien comme ça. Peu importait la façon dont ils passaient le temps. Cependant, installé confortablement dans son canapé, il n'avait pas particulièrement envie de bouger. Comme il l'aurait dit à ses amis, il avait la flemme, l'attrait du canapé était trop fort.

- Tu n'as qu'à laisser la télé, on regardera en discutant. Ou en se moquant des acteurs s'ils sont nuls, héhé.

Il avait tout simplement omis le fait que la série pouvait plaire à Amber, qu'elle pouvait en être fan et qu'il pouvait l'offenser en se moquant de ses acteurs favoris. Inconsciemment, il avait du percevoir d'elle l'image de quelqu'un qui ne regardait que peu la télé. C'est vrai qu'on pouvait mal l'imaginer passer des jours enfermés devant un écran. Il sourit en l'imaginant allongée devant la télé, les pieds se balançant en l'air en suivant son feuilleton, un paquet de pop-corn dans les mains. Du pop-corn... Ce n'était pas une mauvaise idée du tout ça !

- Ou alors on peut se faire du pop-corn et regarder un film ! Enfin si tu as de quoi faire ça. Sinon c'est pas grave, on pourra regarder la télé tout en parlant de la fête, et du fait que tu ne seras pas une gêne !

Sinéad profita de sa phrase pour lui planter doucement son index sous les côtes, pour la chatouiller, la surprendre ou même l'embêter, il l'ignorait. Il avait simplement envie de ponctuer sa remarque taquine avec un geste, parce qu'il était comme ça. Parce que c'était lui. En fait il n'y avait pas vraiment d'explications à son geste, ce qui lui prouvait qu'il pouvait lui aussi être illogique parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Mer 26 Mar - 16:40

Elle semblait l’avoir pris au dépourvu avec ses questions… Pourtant, elles n’avaient rien de compliqué, si ? Peut-être était-ce du à ce soudain changement de sujet… Oui, Amber ne voyait que ça. Elle ne lui avait pas laissé le temps de répondre et ça avait du frustrer Sinéad qui était d’un naturel spontané en terme de discussion.

- Tu n'as qu'à laisser la télé, on regardera en discutant. Ou en se moquant des acteurs s'ils sont nuls, héhé.

Elle approuvait cette idée ;  ça tombait bien, elle n’avait pas spécialement envie de faire quoi que ce soit d’autre… Elle était bien ici, dans son canapé, au chaud avec Sinéad. Pour arriver au summum de son bonheur, il ne lui manquait presque que…

- Ou alors on peut se faire du pop-corn et regarder un film ! Enfin si tu as de quoi faire ça. Sinon c'est pas grave, on pourra regarder la télé tout en parlant de la fête, et du fait que tu ne seras pas une gêne !

Une fois de plus, Amber crut qu’il avait lu dans ses pensées : elle n’avait pas exactement songé au pop corn, mais elle s’était soudainement rappelée qu’il lui restait encore une boîte de petits écoliers – gâteaux dont elle raffolait secrètement – dans le placard de la cuisine. Satisfaite par ce programme, ce ne fut qu’après coup que la fin de la phrase de Sin’ lui revint en mémoire. C’était comme un message subliminal qui s’était glissé au beau milieu d’une conversation qui n’avait pourtant rien à voir… La fête. Il voulait donc qu’elle vienne… Oui, sinon il n’insisterait pas autant et aurait plutôt cherché à fuir le sujet ! Elle lui adressa un sourire ravi. La part d’elle qui se refusait d’y aller, admettant qu’il s’agissait d’une mauvaise idée, avait fini par se taire, laissant l’autre se charger de tout.

- On verra, répondit-elle pourtant, ne voulant pas lui immédiatement lui donner une réponse. En effet, elle devait encore y réfléchir, parce que malgré tout, la peur persistait. Elle craignait que les choses ne se passent pas comme prévu, qu’elle perde le contrôle d’elle-même… Amber allait reprendre la parole lorsque quelque chose l’obligea à vivement s’incliner sur le côté. Elle baissa la tête pour voir de quoi il s’agissait et découvrit que ce n’était seulement le doigt de Sinéad qui venait de s’enfoncer dans ses côtes. Pourquoi faisait-il ça ? Il voulait voir si elle craignait les chatouilles ou si elle allait le repousser ? Etait-ce encore l’un de ses plans diaboliques, comme pour le bras ?... Où voulait-il en venir ? De nouveau, le cœur d’Amber se mit à battre la chamade. « Bon sang, arrête… » pensa-t-elle fortement en espérant qu’il obéisse, mais il n’en fit rien. Dans un élan de raison, elle se redressa et releva ses yeux dorés sur son interlocuteur, sans rien dire ni faire à propos de son geste – ce qui pouvait être pris pour un aveu, mais elle n’y songea pas une seconde.

- Je n’ai pas de pop corn. En revanche, j’ai encore une boîte de petits écoliers… Est-ce que ça te convient ?

Scrutant toujours son visage, elle attendit sa réponse. Fugacement, elle se dit que s’il prenait son temps, elle ne pourrait pas se lever pour aller chercher les gâteaux… Mais elle se mit une claque mentale et s’obligea à se reprendre. Cela se lut presque dans son regard qui changea légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 27 Mar - 12:25

On verra ? Quoi ? C'était tout ce qu'elle lui répondait ? Non, il n'était pas question qu'il la laisse s'en tirer comme ça. Il continua de l'embêter deux-trois fois de plus pour lui faire comprendre son mécontentement quant à sa réponse. Mais il cessa cependant lorsqu'elle reprit la parole.

- Je n’ai pas de pop corn. En revanche, j’ai encore une boîte de petits écoliers… Est-ce que ça te convient ?

Laissant retomber sa main, Sinéad réfléchit quelques secondes. Des petits écoliers.. Ce n'était pas traditionnel pour regarder la télé, mais ça pouvait parfaitement faire l'affaire ! Il la fixa de nouveau dans les yeux, mais trop concentré sur l'image des petits écoliers, il ne remarqua pas l'infime changement dans son regard.

- Alors c'est donc ça que tu fais des étudiants que tu kidnappes chez toi le soir après avoir mangé une pizza ! Tu les mets dans des boites pour les grignoter devant la télé ?

Sinéad croisa ostensiblement ses bras, se tournant complètement face à elle. Il se retint de sourire pour garder un air sérieux et à peu près crédible.

- Je suis d'accord pour remplacer les pop-corns par ces petits écoliers, mais sache que moi je suis un grand écolier, et donc que je ne pourrais pas finir dans cette boite ! En plus je suis trop fort pour toi. La preuve j'ai gagné tout à l'heure.

Sinéad finit par sourire, gardant ses bras croisés. Si la provocation physique ne marchait pas, peut-être que la provocation verbale aurait raison d'elle. D'ailleurs pourquoi la provoquait-il ? Il voulait simplement la voir réagir peut-être ? Ou alors il aimait bien l'embêter ? Ou il voulait voir jusqu'à quel degré elle pouvait le supporter, comme un enfant qui testerait ses limites ? Non, il n'était pas un enfant pourtant, même s'il lui arrivait encore de faire des bêtises. Il décroisa ses bras, son air devenant plus calme.

- Allez, va donc chercher les petits écoliers, ça ira très bien !

Sinéad se replaça au fond du canapé, allongeant ses jambes pour être à l'aise en face de la télé. Il glissa sa main dans le dos d'Amber et la poussa doucement pour l'inciter à aller chercher ce qu'elle voudrait, pour qu'elle revienne au plus vite et qu'ils n'aient plus à bouger. Il y aurait bien été lui même, mais ignorant où elle rangeait ses gâteaux, et étant l'invité, il aurait mis plus de temps et l'aurait peut-être vexée. Sa mère était comme ça en tout cas, quand ils avaient des invités, elle voulait qu'ils le soient jusqu'au bout, il était hors de question qu'elle les autorise à débarrasser la table par exemple. Sinéad trouvait ça amusant, surtout que ce n'était pas très difficile et que ça allait plus vite à plusieurs.

Quand Amber se leva et partit dans la cuisine, il la suivit des yeux, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus. S'il voulait préparer un piège, une embuscade, une surprise ou quoi que ce soit, c'était le moment. Cependant Sinéad ne bougea pas d'un pouce, se contentant de l'attendre et jetant de temps à autre un œil à la télé. Il était confortablement installé et l'ambiance était plus calme. Oui, c'était le soir, chaque chose en son temps. Et le temps du jeu était passé ! Souriant doucement à sa réflexion, il reconcentra son attention sur la télé.

La série policière avait déjà commencé depuis quelques minutes, ils venaient tout juste de trouver un cadavre. Sinéad se demanda si les procédures qu'ils effectuaient dans la série étaient les mêmes qui s'appliquaient dehors. Après tout il n'avait jamais vu personne mourir, encore moins d'un crime. La seule fois où il avait failli en voir une mourir... C'était lui même lorsqu'il était coincé dans son incendie. Il en profita pour s'étirer. Son corps ne lui faisait plus mal, sa peau ne lui tirait plus... C'était incroyable combien il avait récupéré depuis ce matin, le médecin qui le suivait allait être surpris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 27 Mar - 13:33

- Alors c'est donc ça que tu fais des étudiants que tu kidnappes chez toi le soir après avoir mangé une pizza ! Tu les mets dans des boites pour les grignoter devant la télé ?

Sur le moment, Amber eut un blocage. La façon dont il avait prononcé sa phrase avait quelque chose de désarmant… Mais en s’intéressant un peu plus à son contenu, elle comprit que ce n’était encore que l’une de ses nombreuses blagues. Elle esquissa un vague sourire tandis que Sinéad tentait de garder un sérieux qui ne lui allait pas du tout.

- Oui. Mais avant, je les passe au mixeur.

Brièvement, elle tenta d’imaginer la scène : elle se vit verser une multitude de petites personnes qui la suppliaient de l’épargner dans l’appareil et poser son doigt sur le bouton sans appuyer dessus, prenant un malin plaisir à les entendre gémir avant leur transformation en parfaits petits écoliers… Elle cligna des yeux pour chasser cette pensée dérangeante. Son imagination pouvait parfois aller loin…

- Je suis d'accord pour remplacer les pop-corns par ces petits écoliers, mais sache que moi je suis un grand écolier, et donc que je ne pourrais pas finir dans cette boite ! En plus je suis trop fort pour toi. La preuve j'ai gagné tout à l'heure.

De nouveau, son imagination lui joua des tours : elle se voyait elle-même face à Sinéad en grandeur nature. Lui était attaché à une sorte de poteau en bois – un bûcher, définit-elle fugacement – tandis qu’elle tenait une énorme spatule et une broche dans ses deux mains. Elle eut presque envie de rire si dans son rêve éveillé, elle ne s’était pas transformée en corbeau pour picorer le jeune homme. Amber déglutit discrètement et elle remercia presque Sin’ lorsqu’il prononça sa phrase qui lui permit de sortir de ses drôles de pensées.

- Allez, va donc chercher les petits écoliers, ça ira très bien !

Les petits écoliers… Pour sûr qu’elle ne les verrait plus jamais de la même manière. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle n’en mangerait plus ! C’était de la folie que d’y renoncer pour une histoire de rêves absurdes… Elle s’apprêtait à se lever lorsque la main de Sinéad se fit sentir dans son dos. Elle ne comprenait pas pourquoi il faisait ça dans la mesure où elle n’avait pas besoin de son aide pour se redresser… Sûrement pour la déstabiliser, elle ne voyait que ça. Il avait compris que le contact physique la rendait quelque peu… vulnérable. Pourtant, elle ne pouvait admettre que cela lui plaisait de plus en plus, ce pourquoi elle prit un peu plus de temps pour quitter le canapé et traverser le salon avant de disparaître dans le couloir.

Lorsqu’elle pénétra dans sa cuisine, elle sentit que son pas était plus léger qu’auparavant… Comme si des ailes invisibles s’agitaient dans son dos et l’empêchaient de véritablement toucher le sol. Elle esquissa un sourire avant de le perdre complètement, baissant la tête pour vérifier son ombre : ouf, elle n’avait pas ses ailes… Amsbesis poussa un léger soupir avant de reprendre son chemin jusqu’au placard où elle récupéra la boîte de petits écoliers… Entamée. Zut, elle ne s’en souvenait même pas… Elle l’ouvrit rapidement pour vérifier combien il en manquait : trois. Quelqu’un allait donc en avoir moins que l’autre… Ou alors, ils partageraient. Au pire des cas, elle lui donnerait, après tout, c’était elle qui avait tapé dedans.

Faisant demi-tour, son regard se posa naturellement sur son plan de travail où elle vit la cafetière. Elle s’arrêta un instant avant de lancer à haute voix à l’intention de Sinéad :

- Est-ce que tu voudrais un café avec tes petits écoliers ?

C’était ce qu’elle faisait d’habitude, lorsqu’elle était toute seule à la maison – c’est-à-dire tout le temps. Elle sortait la boîte de gâteaux, se faisait couler un bon café pas trop corsé et allait se poser dans le canapé avec un livre devant la télé. L’idée de garder ses habitudes en présence de Sinéad la satisfaisait, d’autant plus s’il les appréciait également… C’était quelque chose qu’ils pouvaient partager et autant dire que cela lui faisait grandement plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Ven 28 Mar - 17:07

- Est-ce que tu voudrais un café avec tes petits écoliers ?

Levant son regard de ses bras, Sinéad le dirigea en direction de la voix. S'il voulait un café ? Ça allait sûrement le tenir éveillé et rendre difficile son sommeil, mais il devait avouer qu'un bon café bien chaud le tentait beaucoup... C'est pourquoi il ne tarda pas à élever la voix pour donner sa réponse :

- Je veux bien !

Sinéad regarda ensuite la télé, entendant le bruit de la cafetière se mettre en route. Il attendit qu'elle revienne avant de reprendre la parole. Il sourit en la voyant revenir les deux tasses dans les mains et le paquet de gâteau sous le coude. Il aurait naturellement eu le réflexe de l'aider, mais pour cette fois il se plaisait bien à la laisser galérer. Malgré tout, elle s'en sortait très bien, trop bien pour que ce soit amusant.

- J'ai eu peur. Au bruit, j'ai cru que tu avais allumé le mixeur dans la cuisine.

Il se décala légèrement pour lui faire un peu plus de place dans le sofa, récupérant sa tasse lorsqu'elle lui tendit. Comme il est d'usage, le café était bien chaud, trop pour que Sinéad le boive directement. Par habitude, il souffla dessus pour le refroidir un peu. Il savait que ça ne servait à rien, puisque son souffle ne refroidissait qu'extrêmement peu le café, mais il aimait bien l'odeur qui en ressortait.

Il reposa ensuite son café sur la table basse, et en profita pour se jeter sur le paquet de gâteaux qu'il garda de son coté. Il l'ouvrit en affichant un petit sourire espiègle, regardant Amber du coin de l’œil.

- Ils sont tous à moi maintenant... Quoi ?! Il n'en reste que trois ? Tu as tout mangé avant de venir c'est ça ?!

Lui brandissant le paquet sous le nez d'un air accusateur, il ne pensa pas un instant qu'elle allait en profiter pour en voler un au passage. Enfin voler.. C'étaient les siens après tout ! Cependant Sinéad n'était pas de cet avis, il les avait dérobés donc c'étaient à présent les siens. Sinéad pris un air outré, qu'il perdit en la voyant se désintéresser totalement de sa réaction pour se concentrer sur son gateau qu'elle trempa soigneusement dans son café. Sinéad baissa la boite pour la poser sur le canapé. Encore une fois elle était pleine de surprise, après l'avoir volé, elle avait l'air d'avoir totalement ignorer son entourage juste pour le plaisir de tremper son gâteau dans son café et le manger. Quelque chose de banal en soit, mais Sinéad, lui, avait presque l'impression d'assister à un rituel, ce qui l'amusa une nouvelle fois.

- Plus que deux maintenant.

Sa voix le surpris presque tant il ne s'attendait pas à ce qu'elle parle avant de croquer dans son petit écolier. Deux.. ? De quoi parlait-elle ?... D'eux puisqu'ils étaient deux ? Ou alors il avait raté un moment de la série policière ?... Non. Les gâteaux ! Elle parlait des gâteaux. Sinéad rit doucement avant de s'emparer du sien.

- Non, un. En plus tu ne sais pas manger les petits écoliers. C'est comme ça qu'on fait.

Sinéad prit le biscuit entre ses doigts et le pencha à la verticale. Comme quand il était enfant, il entreprit de décrocher le chocolat avec ses dents, pour ensuite lécher ce qu'il restait sur le biscuit. Il ignorait que pendant l'opération il s'en était un peu mis sur la joue, mais cela ne l'empêcha pas de faire le fier en plongeant le biscuit dans le café.

- Voilà, c'est maintenant qu'on le trempe dedans. Sinon le chocolat fond !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Sam 29 Mar - 16:52

Elle ignorait pourquoi elle avait fait ça… Un élan, sûrement. Mais elle n’avait pas pu s’empêcher de dérober un petit écolier lorsque Sinéad lui avait fichu le paquet sous le nez. Forcément, elle qui adorait ça… Elle n’allait pas s’en empêcher ! Pourtant, ce geste lui paraissait déplacé, impoli. C’était lui qui aurait du se servir en premier… Il était l’invité. Qu’est-ce qu’il allait penser d’elle maintenant ?... Soudain, ce fut une autre question qui vient troubler son sermon mental : et si elle avait agi comme ça… Parce qu’elle se sentait bien en sa présence ? Elle faisait comme si, oui… Comme s’il avait toujours été là, chez elle. Comme si ce soir était un soir banal, un soir qu’ils vivaient depuis bien des années. Comme s’ils avaient toujours vécu ensemble. Trempant son petit écolier dans son café, elle continua d’y réfléchir avant que Sinéad ne reprenne la parole. Brièvement, elle se fit la remarque qu’il parlait moins qu’avant… Et qu’elle, au contraire, était en train de rattraper son quota de phrases !

- Non, un. En plus tu ne sais pas manger les petits écoliers. C'est comme ça qu'on fait.

Comprenant qu’il était sur le point de lui montrer quelque chose, elle sortit son petit écolier du café, le laissant ramollir sans croquer dedans et tourna la tête vers son interlocuteur pour voir ce qu’il faisait. Jusque là, rien d’anormal… Mais lorsqu’il le mit à la verticale juste devant son visage, elle l’observa attentivement pour tenter de comprendre ce qu’il était en train de faire. Bientôt, elle le vit détacher le chocolat du biscuit… Elle faillit écarquiller les yeux. Sacrilège ! Un petit écolier n’en était plus un si l’on séparait l’un et l’autre ! Pourtant, sa fierté – ou sa timidité – l’empêcha de lui dire quoi que ce soit. D’autant plus qu’il paraissait content de sa technique… Etait-ce quelque chose de commun chez les humains, de détruire un biscuit pour en faire deux choses distinctes ? Autant acheter des petits beurres et une plaquette de chocolat… Il y en aurait plus et ça reviendrait moins cher.

- Voilà, c'est maintenant qu'on le trempe dedans. Sinon le chocolat fond !

Amber ne l’écouta qu’à moitié, son attention attirée par un détail qui la perturbait. Elle ne savait pas comment il avait fait mais… Sin’ avait réussi à se mettre du chocolat sur la joue. Ah dis-donc, ces techniques humaines ! Il fallait toujours que quelque chose n’aille pas… Elle esquissa un bref petit sourire.

- Attends.

Sans attendre davantage, Amsbesis posa sa tasse et son petit écolier sur la table basse avant de quitter le salon en trottinant. Elle ne disparut que très peu de temps, réapparaissant avec un rouleau d’essuie-tout dans les mains. Elle reprit sa place dans le canapé avant d’en arracher un morceau et de le plier pour aller essuyer soigneusement la joue de Sinéad.

- Je constate que ta technique n’est pas très au point, murmura-t-elle en froissant le bout d’essuie-tout entre ses doigts puis en le posant sur la table après avoir fini de nettoyer la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Messages : 61
Date d'inscription : 08/03/2013

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Jeu 3 Avr - 11:48

Sinéad s'immobilisa lorsqu'elle lui dit d'attendre. Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait dit ou fait ? Pourquoi se levait-elle ? Le jeune homme resta dans l'incertitude jusqu'à ce qu'Amber revienne. Il remarqua qu'elle avait un rouleau d'essuie-tout dans les mains, elle comptait sûrement nettoyer quelque chose. Elle avait du faire tomber un morceau de chocolat en croquant dans son gâteau. Il ne voyait que ça. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle posa sa main sur sa joue pour l'essuyer avec la feuille d'essuie-tout qu'elle venait d'arracher.
Il s'en était mis sur la joue ? S'il avait été du genre à rougir, Sinéad aurait été rouge pivoine. Mais il n'était pas du genre à s'empourprer. Il se contenta de regarder Amber, incrédule.

- Je constate que ta technique n’est pas très au point.

Il garda le silence un instant, l'observant froisser le papier des ses doigts agiles. S'il avait voulu lui montrer sa technique parfaite et incontournable, c'était raté. Il finit par lâcher un sourire.

- Oui mais c'est meilleur même si on s'en met partout.

Sinéad échappa ensuite aux éventuelles remarques d'Amber en buvant sa tasse de café, puis en rivant son regard vers la télé. Le feuilleton avait repris... Et il semblait que les enquêteurs progressaient dans leur recherche d'indices. Sinéad tourna le regard pour voir si Amber le regardait toujours, ou si elle avait détourné son attention vers la télé. Il fut étrangement déçu de ne pas croiser son regard, alors qu'il aurait du le redouter, de honte.

Tout compte fait, Sinéad n'était pas du genre à avoir honte. Même si celle-ci était justifiée, il assumait toujours pleinement ses actes comme ses pitreries. En récupérant son café pour en boire une gorgée, il remarqua qu’il ne restait plus qu'un gâteau, et qu'Amber avait accessoirement fini le sien entre temps. Il tendit le bras pour s'emparer de la boite.

- Est-ce que tu ne voudrais pas le dernier gâteau par hasard ?

Même s'il avait prononcé la phrase et qu'il s'attendait à une réponse positive, ou même négative par simple politesse, Sinéad s'était bien gardé de le lui tendre et gardait la boite près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 154
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 23
Localisation : Un petit appartement, près du centre-ville... Ou la bibliothèque, selon l'heure.

Feuille de personnage
Notoriété:
0/100  (0/100)
Relations
:

MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   Ven 4 Avr - 9:27

Au vu du sourire de Sinéad, elle ne l’avait pas vexé et c’était tant mieux. Elle s’autorisa alors à faire de même, se réinstallant dans le canapé sans le quitter des yeux.

- Oui mais c'est meilleur même si on s'en met partout.

Amber ne trouva rien à lui répondre mais elle n’en fut pas pour autant perturbée. Elle songea à essayer sa technique un de ces jours : après tout, le goût ne devait pas être le même si l’on achetait le chocolat et le biscuit séparément… Ce n’était de toute évidence pas la même recette ! Oui, l’idée lui plaisait de plus en plus… Elle reprit sa tasse de café et son petit écolier dans ses mains et finit ce dernier sans perdre ses habitudes, le trempant dans le café. Elle esquissa de nouveau un sourire discret : elle appréciait le fait qu’ils échangent leurs petites coutumes favorites. Dans ses songes, elle réalisa que sa peur s’était estompée : oui, ses maux de ventre et ses alertes mentales avaient cessé de la titiller… Amsbesis riva son regard vers la télé. Etrangement, elle se sentait paisible… Elle qui avait tant redouté le déroulement de cette soirée. Elle s’autorisa même à suivre plus attentivement la série qui commençait à laisser échapper quelques indices. Etait-ce donc le père qui avait commis ce meurtre ou ce voisin qui se rangeait du côté des gendarmes ? Elle paria sur le dernier. C’était souvent la personne la plus présente et la plus innocente qui était coupable !

Alors qu’elle sirotait tranquillement son café, le mouvement de Sinéad à côté d’elle l’obligea à le regarder du coin de l’œil. Il récupérait la boîte de petits écoliers dans laquelle il n’en restait plus qu’un. La sentence allait donc tomber… Qui mangerait ce dernier biscuit ?

- Est-ce que tu ne voudrais pas le dernier gâteau par hasard ?

Amber tourna complètement la tête vers Sin’ pour le regarder. C’était peut-être inconscient de sa part, mais il ne semblait pas vouloir lui céder le dernier petit écolier… Comment pouvait-on, après tout ? C’était tellement bon… Elle lâcha un petit sourire et désigna la boîte d’un coup de menton dans l’air. C’était son invité… Il avait donc le droit de prendre le dernier.

- Non, tu peux le prendre.

Pourtant, elle ne les quitta pas du regard, ni Sin’, ni le gâteau. Allait-il encore s’en mettre partout… Ou est-ce qu’il opterait pour une autre technique, comme celle d’Amber par exemple ? Elle voulait le voir, amusée d’avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaynaskandeos.eklablog.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une fin de nuit étoilée [Amber]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fin de nuit étoilée [Amber]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Buzz's Shop! OUVERT
» Devenir un chat errant ? [ priorité : Patte du Passé, Nuit Étoilé, Flocon de Cendres ]
» douce nuit étoilée + MADDVIA
» La nuit des étoiles
» La nuit du renouveau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lying Truth :: « Ville d'Eden » :: 
» Centre-ville
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit